La Plateforme NAHAN : réunir, diffuser, valoriser des archives sur le patrimoine archéologique nord-africain

NAHAN (North African Heritage Archives Network) est un réseau d’institutions européennes et nord-africaines possédant des documents d’archives sur le patrimoine et les sites archéologiques d’Afrique du Nord, sous l’égide de l’ICCROM (International Centre for the Study of the Preservation and Restoration of Cultural Property / UNESCO). Son objectif est de rassembler virtuellement, de façon centralisée et mutualisée, des fonds d’archives nativement numériques ou numérisés, conservés par chaque institution.

Grâce au soutien de l’Equipex Biblissima+, la plateforme web multilingue de NAHAN, élaborée à partir de 2020 sous la direction technique du laboratoire AOROC, est en accès libre depuis juillet 2023. Hébergée par l’IR* Huma-Num, elle offre, clé en main, une solution pour la mise à disposition et la valorisation de corpus d’archives numériques sur l’Afrique du Nord, dans un espace unique.

La plateforme ne constitue pas un lieu de stockage des documents ni n’a vocation à se substituer aux bases de données déjà en place localement : il s’agit d’un service de moissonnage et d’accès commun à des jeux de données et de métadonnées, au départ de différents serveurs et entrepôts gérés par les institutions partenaires, souvent préexistants au projet. Face à l’inévitable hétérogénéité des systèmes et modes d’indexation, l’un des enjeux majeurs repose sur la normalisation des ressources exposées sur la plateforme NAHAN, pour garantir la qualité d’interrogation, de consultation et de réutilisation. Cette normalisation documentaire répond aux principes FAIR ; elle prend appui sur le Dublin Core qualifié, format descriptif simple et généraliste, et utilise des référentiels standardisés, composés de thésaurus (Pactols, DAI), de vocabulaires contrôlés/fichiers d’autorité (COAR, VIAF, ISNI, Geonames) et de normes internationales (ISO, WGS84, W3C-DTF, MIME…). Les documents sont par ailleurs géoréférencés de façon à visualiser, rechercher et consulter l’ensemble des archives à partir d’une carte interactive ; ils pourront aussi, à terme, être intégrés au Web-SIG Chronocarto, développé au sein d’AOROC, pour une exploitation dans le cadre de publications.

Moteur de recherche à facettes par sujet, type de document, éditeur ou pays.

Un autre objectif pour cette plateforme est de valoriser les fonds et les structures dont ils sont issus. D’abord en facilitant l’exposition sur le web d’archives déjà publiées ou inédites. Ainsi, pour les institutions ne disposant pas d’infrastructure numérique pour l’hébergement des données, NAHAN propose d’utiliser l’entrepôt NAKALA d’Huma-Num et d’en moissonner les contenus à la demande, dès lors qu’ils sont conformes au système d’indexation choisi pour la plateforme. Par ailleurs, chaque institution demeure responsable des données dont elle est dépositaire dans NAHAN (en termes de propriété intellectuelle, de gestion des droits et de qualité des contenus) ; une attention particulière est également portée à la signature de chaque notice (éditeur, crédits, licence). Enfin, les ressources conservent le lien vers leur source primaire, pour faciliter l’accès à d’éventuelles informations plus spécifiques aux objets d’étude (étude épigraphique, archéologique, iconographique…).

Ce travail a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme d’Investissements d’avenir portant la référence ANR-21-ESRE-0005 (Biblissima+).



Citer ce billet
agnestricoche (2024, 12 février). La Plateforme NAHAN : réunir, diffuser, valoriser des archives sur le patrimoine archéologique nord-africain. DISTAM. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vt07

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search