[distam] Newsletter DISTAM #23 – Mai 2023

Vie du consortium

[GT3] Cartes en ligne : un outil de science ouverte

Le groupe de travail 3 « Exposition de données visuelles, spatiales, sérielles enrichies » du consortium DISTAM organise une présentation intitulée « Cartes en ligne : un outil de science ouverte », qui aura lieu le jeudi 25 mai 2023 de 14h00 à 15h00 (heure française). La présentation sera donnée par Hala Bayoumi du CEDEJ (Centre d’Etudes et de Documentation Économiques, Juridiques et Sociales) et sera proposée en visioconférence (ID de réunion : 922 9456 2615, Code secret : NE4bdN). L’objectif de l’événement est de présenter la cartothèque du CEDEJ et son catalogue de gestion en ligne, dans le cadre de la science ouverte.  

RAPPEL URGENT : Clôture des inscriptions à l’École d’été le 21 mai

L’école d’été du consortium DISTAM se tiendra du 3 au 7 juillet 2023 à l’Université de Strasbourg et aura pour thème « Partager ses sources en études aréales : outils et méthodes des humanités numériques ». Son programme(complété et mis à jour régulièrement) est consultable sur le carnet du consortium. L’école d’été s’adresse à tous les chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, ingénieurs et bibliothécaires qui souhaitent s’informer et/ou consolider leur maîtrise des méthodologies des humanités numériques appliquées aux études aréales. L’inscription est gratuite mais obligatoire. Les modalités de prise en charge sont précisées sur le formulaire d’inscription qui sera clos le dimanche 21 mai au soir.

Rencontre AtoM

La rencontre AtoM du 21 avril 2023 a été suivie par une quarantaine de participants. Elle a permis d’apprécier les nombreuses appropriations actuelles de l’outil et l’importance de fédérer la communauté de ses usagers français afin de pouvoir peser sur une éventuelle future consolidation de l’outil, portant attention à ses failles, en particulier de sécurité. L’association des archivistes et bibliothécaires français envisage de se mobiliser à cet égard.

Rencontres scientifiques

[DIM PAMIR] Qualifier l’interdisciplinarité: vocabulaires, réseaux, outils et indicateurs

Le DIM PAMIR organise une journée d’étude intitulée « Qualifier l’interdisciplinarité: vocabulaires, réseaux, outils et indicateurs » qui aura lieu le 1er juin 2023 de 9h à 18h sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université en présentiel. L’objectif de l’événement est d’identifier des critères de qualification de l’interdisciplinarité à travers une approche pluridisciplinaire. Les participants auront l’occasion de discuter et d’identifier collectivement des méthodes et indicateurs de référence pour la mesure de l’interdisciplinarité, ainsi que de réfléchir à leur reproductibilité et applicabilité dans différents domaines scientifiques. Des spécialistes des méthodes bibliométriques, de l’analyse des réseaux de recherche et de l’histoire des sciences seront présents pour enrichir les discussions. L’inscription est gratuite mais obligatoire, et les places sont limitées. 

[DARIAH] DARIAH Annual Event 2023, June 6 – 9 2023: Budapest, Hungary

Les collections des bibliothèques, des archives et des musées sont au cœur de la recherche en sciences humaines. Cependant, avec le développement actuel des recherches sur les données, la gestion des données et leur cycle de vie, comment repenser la place des données dans le patrimoine culturel ? L’infrastructure européenne en humanités numériques DARIAH organise son événement annuel qui se propose d’explorer ce que signifie en pratique la déclaration « les données du patrimoine culturel sont des données de la recherche en sciences humaines ».

[PUR] Être éditeur au service de la science ouverte : 1e journée d’étude de SO PUR (14 juin 2023)

Le 14 juin prochain aura lieu à Rennes la 1re journée d’étude de SO PUR.  Ce bilan d’étape ouvre les discussions à un public plus large autour de l’« édito-diversité » et de ce qu’elle recouvre : aspects juridiques, filières d’édition, dialogue avec les universités et leur SCD, et plus généralement le contexte et la place de l’éditeur au service de la science ouverte. L’inscription à cette journée d’étude, présentiel ou distanciel, est libre et gratuite à l’adresse : sopur@pur-editions.fr

Nouvelles ressources en ligne

Database of Medieval Chinese Texts

La base de données Database of Medieval Chinese Texts est le premier résultat de la collaboration entre le Centre d’études bouddhiques de Ghent (GCBS, Belgique) et l’Institut d’arts libéraux Dharma Drum (DILA, Taïwan). Ce projet fournit d’importantes versions annotées de manuscrits en chinois classique médiéval, présentant les caractéristiques textuelles des manuscrits. Sur le plan technique, ce projet utilise la norme TEI pour l’encodage des manuscrits et associe les fichiers XML grâce à MySQL pour l’importation et l’exportation de contenu. Cette approche permet de stocker, gérer et rechercher facilement le contenu des manuscrits, tout en assurant une annotation précise et une présentation des variantes de caractères et d’autres caractéristiques textuelles. La base de données propose deux modes d’affichage : la « reproduction numérique des textes » et la « version standard avec police de caractères imprimés ». Le premier conserve les caractéristiques textuelles des manuscrits, tandis que le second offre une présentation plus lisible. Les variantes de caractères sont présentées de trois manières, à savoir les caractères déjà répertoriés dans Unicode, ceux répertoriés dans le « Dictionnaire des variantes de caractères chinois (Yìtǐzì Zìdiǎn 異體字字典) » de Taïwan, ainsi que les caractères ajoutés spécifiquement pour le projet. La base de données offre également des annotations qui expliquent les différences entre les manuscrits, avec la possibilité de naviguer vers le contenu des annotations correspondantes. Ce projet continuera de publier divers résultats de recherche, tels que des analyses grammaticales et syntaxiques du chinois classique médiéval, des données sur les variantes dialectales des manuscrits de Dunhuang, etc.

Linked Infrastructure for Networked Cultural Scholarship (LINCS)

LINCS (Linked Infrastructure for Networked Cultural Scholarship) est une infrastructure qui utilise la technologie du Web sémantique pour structurer et relier les données culturelles. Elle permet la création et l’interconnexion de données contextualisées. LINCS fournit des outils et des services d’hébergement permettant aux chercheurs de lier, interroger, visualiser et affiner les Données Ouvertes Liées (Linked Open Data, LOD). Avec des millions de points de données du patrimoine culturel connectés dans son triplestore, LINCS offre aux chercheurs la possibilité d’explorer de nouvelles perspectives, de découvrir des connexions inattendues et de contribuer au développement du Web Sémantique. Le projet propose également un catalogue d’outils permettant aux utilisateurs de filtrer les fonctionnalités et les niveaux d’utilisation, favorisant ainsi la création et l’exploration de LOD. Le site de lancement est déjà accessible au public, mais la plupart des contenus sont encore en cours de développement.

Appels

[TAL] ALP Workshop 2023: 1st Workshop on Ancient Language Processing at RANLP 2023 (7 septembre 2023)

L’atelier ALP2023 sur le traitement des langues anciennes s’adresse aux chercheurs travaillant sur les langues et les écritures anciennes, depuis l’émergence de l’écriture en Mésopotamie et en Égypte vers 3000 avant notre ère, jusqu’à 800 après notre ère dans l’ensemble du monde. Parmi les langues abordées : Mésopotamie : sumérien, akkadien ; Iran : élamite, persan ancien et moyen ; Anatolie : hittite, luwien et langues anatoliennes mineures ; Égypte : Égypte : égyptien ancien, copte ; Arabie : Arabe du Nord ancien, arabe ancien ; Inde : Sanskrit, Panjabi oriental, Pali ;  Chine : Chinois littéraire, tibétain etc. Date limite de soumission des propositions : 3 juillet 2023.

[MSH] Appel à projets inter-MSH 2023 (avant le 20 juin 2023)

Le Réseau national des MSH lance son appel à projets 2023. Il a pour objectif d’apporter un premier soutien à des projets émergents ou visant un changement d’échelle d’action, et de développer la production de connaissances pluri et interdisciplinaires. Une attention particulière sera accordée aux projets s’appuyant sur les dispositifs des MSH (plateformes technologiques, fonds d’archives, etc.), ou ayant une dimension internationale avérée. Les propositions doivent impliquer au minimum deux MSH. Les chercheur.e.s intéressé.e.s par l’appel doivent obligatoirement prendre contact avec les directions des MSH concernées afin de co-construire le projet en cohérence avec les services et les équipements des MSH. La date limite de transmission est le mardi 20 juin 2023 (23h59).

[IJIA] International Journal of Islamic Architecture (IJIA) Special Issue: The Urgency of the Digital (1 juin 2023)

Depuis quelques décennies, les historiens de l’architecture, les architectes et autres spécialistes du bâti s’appuient de manière croissante sur des bases de données numérisées, des données numériques et des logiciels de traitement pour réimaginer l’histoire, la documentation, la conception et la construction de bâtiments, de jardins et de villes en général. Les cadres numériques permettent des enquêtes plus étendues, multicouches et spéculatives sur les bâtiments, les villes et les espaces, mais ils exigent également un examen rigoureux. Ce numéro spécial se concentre sur l’utilisation des outils, interfaces, médias et méthodes numériques pour l’étude et la conception de l’architecture islamique, des villes et de l’environnement bâti. Il encourage les contributions qui abordent les promesses et les risques que représentent ces approches numériques. Volume thématique prévu pour le 1er juillet 2025. Date limite de soumission des propositions : 1er juin 2023.

Humanités Numériques, n°9 : sur les dictionnaires numériques

Un appel à contributions pour le numéro 9  de la revue Humanités numériques a été lancé sur le thème : « Circuler dans les données lexicales, susciter de nouveaux savoirs : conception et usages des dictionnaires numériques ». Ce numéro thématique a pour éditeurs invités Sylvie Bazin, Anaïs Chambat, Nathalie Rousseau et Jean-François Vincent. La date limite de réception des articles est le 1er juillet 2023.

Formations

[IXXI et MSH-LSE] Formation à la manipulation de données textuelles en Python

Une formation à l’usage du langage de programmation Python pour la manipulation de données textuelles est proposée par l’IXXI et la MSH-LSE. Elle se déroulera simultanément à Lyon et à Saint-Étienne le 22 mai 2023, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30. L’objectif de cette formation est de permettre aux participants de découvrir les bibliothèques de Python les plus pertinentes pour l’acquisition et le traitement de données textuelles. Les thématiques abordées incluent la collecte de données sur le web, le nettoyage et le prétraitement des données, l’utilisation d’outils de base de traitement automatique des langues (tokenisation, étiquetage) et les statistiques élémentaires. Cette formation est destinée à l’ensemble de la communauté académique ayant déjà des bases de programmation. Les participants assisteront à des démonstrations suivies d’exercices pratiques [lien d’inscription].

Formation à la gestion de projet sur les sources numériques en SHS (MSH Val de Loire)

La MSH Val de Loire avec le soutien de l’InSHS et de la formation permanente du CNRS organise un formation intitulée « Gestion de projet sur les sources numériques en SHS ». La formation aura lieu à Aussois (73), du 10 au 13 octobre 2023. Il s’agit d’une formation concrète et pratique introduisant aux principaux aspects de la gestion de projets de sources numériques de la recherche en sciences humaines et sociales. Son objectif est de permettre de se situer dans le paysage numérique souvent multidisciplinaire et de s’orienter en fonction de ses objectifs. La formation s’appuiera sur une mise en situation sur un cas pratique afin de permettre à chacun de mieux comprendre toutes les questions relatives à la gestion d’un projet. Le programme prévisionnel ainsi que toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site. Date limite d’inscription : 31 mai 2023. Les inscriptions se font en ligne.

[Consortium HumaNum 3D] Les usages de la 3D en SHS – Une enquête du Consortium 3D

Dans le cadre de l’atelier « Les usages de la 3D en SHS » porté par le Consortium 3D d’IR* HumaNum, le groupe de travail « La 3D comme réponse à des questionnements SHS : recenser les besoins et les usages » lance une enquête qui vise à dresser un état des lieux des domaines scientifiques concernés par la 3D. L’enquête s’adresse à tous les acteurs de la 3D, dans l’ensemble des champs disciplinaires en SHS. Les contributions doivent être soumises via un questionnaire hébergé sur framaforms. Le bilan de l’enquête sera publié sur le site du Consortium 3D d’IR HumaNum et diffusé à l’ensemble des participants le désirant. Personne de contact : Sabine Sorin-Mazouni (sabine.sorin-mazouni@mom.fr).

[Remote XUAR] Atelier de formation aux méthodes d’ethnographie à distance dans la région autonome du Xinjiang Uyghur -“Remote XUAR” (26 mai 2023)

La région autonome ouïghoure du Xinjiang (XUAR) est au cœur de la région d’Asie centrale et au carrefour de différentes cultures. La région est la patrie des Ouïghours, le groupe ethnique à majorité musulmane le plus peuplé de Chine. Elle est également le théâtre de graves violations des droits de l’homme, mais a été interdite aux chercheurs en sciences sociales au cours des dernières années. C’est pourquoi le domaine des études sur le Xinjiang a développé une série de nouvelles méthodes et sources pour étudier la région à distance. Le projet “Remote XUAR”, financé par l’UE (101079460 – Remote XUAR – HORIZON-Widera-2021-ACCESS-03), est spécifiquement consacré à la poursuite de ces efforts et à l’exploration de nouvelles approches dans le but de documenter et d’analyser les développements en cours et les changements et transformations au jour le jour dans la région du Xinjiang. Cet atelier aura lieu à l’Université Julius-Maximilians de Würzburg, Allemagne du 19 au 22 juin 2023. Il réunira des experts de premier plan qui présenteront des méthodologies de pointe et discuteront de la manière dont elles peuvent être utilisées dans le cadre d’études sur le Xinjiang. Universitaires confirmés et jeunes chercheurs intéressés par ces approches méthodologiques dans le domaine des études sur le Xinjiang sont invités à poser leur candidature pour participer à cet atelier. Envoyer une brève déclaration de motivation et un CV au plus tard le vendredi 26 mai 2023 à l’adresse suivante :  bjoern.alpermann@uni-wuerzburg.de

Offres d’emploi

[CNRS] Chargé-e du traitement des données scientifiques (mobilité interne)

L’UMR Les Afriques dans le monde à Bordeaux (Pessac) et les Instituts français de recherche en Afrique subsaharienne (UAR 3336 Afrique au sud du Sahara et UAR 3137 Centre français des études éthiopiennes) ont mis en place une offre d’emploi pour un poste mutualisé de chargé-e du traitement des données scientifiques pour les études africaines. Le but de ce poste est de créer un pôle « Science ouverte » pour les études africaines, en collaboration avec les unités sur le continent et les programmes de recherche en SHS sur les terrains africains.

[IR Huma-Num] Chargé-e du traitement des données scientifiques (avant le 2 juin 2023)

L’IR Huma-Num recrute un chargé du traitement des données scientifiques dans le cadre de la campagne de mobilité du CNRS. Le poste est rattaché au pôle Données et coordination de l’accompagnement utilisateur. Le poste est ouvert aux agents du CNRS et à tous les fonctionnaires. La date limite de candidature est le 2 juin 2023, et le profil de poste et les candidatures sont accessibles en ligne.

[Sorbonne Université] CDD (24 mois) – Ingénieur(e) d’études en humanités numériques (avant le 15 juin 2023)

Co-financé par le projet européen ERC ModERN et l’ObTIC, ce poste a pour objectif de renforcer le déploiement de la politique numérique des deux équipes. La personne recrutée aura pour mission principale de concevoir et administrer une base de données avec des réemplois textuels dans des textes littéraires pour le projet ModERN, ainsi que de développer la politique de traitement et d’exploitation des données de cette BDD. Date limite de candidature : 15 juin 2023.

L’ObTIC recrute un(e) ingénieur(e) d’étude pour les Humanités Numériques (avant le 15 juin 2023)

L’ObTIC recrute un(e) ingénieur(e) d’étude pour accompagner les projets de recherche en développant des solutions d’édition numérique et de fouille textuelle, créer et maintenir des bases de données textuelles, rédiger les spécifications des projets liés à l’édition et à la fouille de textes, et participer activement à la vie scientifique de l’équipe. Le dossier de candidature sera adressé au plus tard le 15 juin 2023 à Motasem Alrahabi (motasem.alrahabi@sorbonne-universite.fr).

Offre de thèse 

[U. Grenoble Alpes] Littérature, linguistique et TAL – Corpus d’anticipation et de science-fiction – Grenoble

Litt&Arts (UGA/CNRS) et le LIDILEM (UGA) cherchent un profil M2 Littérature ou Linguistique + TAL pour une thèse, intitulée Littérature d’anticipation et science-fiction : pour une étude linguistique et générique comparative fondée sur corpus (1860-2010) et adossée au projet PhraséoAnticipation. La co-direction de la thèse sera assurée par Delphine Gleizes (PR, UMR Litt&Arts) et Iva Novakova (PR, Laboratoire LIDILEM).



Citer ce billet
Shueh-Ying LIAO (2023, 18 mai). [distam] Newsletter DISTAM #23 – Mai 2023. DISTAM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/npbh

Shueh-Ying LIAO

Ingénieur Plateforme Universitaire de Données, Maison des Sciences de l'Homme, École Normale Supérieure Paris-Saclay.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search