École d’été Distam 2024 : Préparez votre ordinateur pour le parcours “Édition de textes”

Les textes et autres ressources

Vous pouvez venir avec les textes et ressources sur lesquelles vous travaillez, mais a priori les exercices se feront sur des corpus que nous aurons préparés (en écritures arabe, chinoise et latine).

Nous mettons ainsi à votre disposition un ensemble de fichiers que vous pourrez manipuler pendant les ateliers.

Le plus simple serait que vous ayez téléchargé notre dossier de ressources sur votre ordinateur (lien seafile) et que vous disposiez de vos propres ressources (corpus, bases d’informations) sur votre disque (pour éviter de surcharger le réseau wifi).

Si vous n’en avez pas déjà un, penser à vous créer un HumanID sur Huma-Num (précisions ici).

Les installations à prévoir sur votre ordinateur

1. Se familiariser avec le terminal

Certaines activités sur un ordinateur sont plus aisées en recourant à des lignes de commande plutôt qu’en s’appuyant sur une interface graphique. Les lignes de commande sont saisies depuis un terminal. Voici quelques explications sur le lancement du terminal et les lignes de commande essentielles qu’il vous est demandé de lire et retenir.

Sur Mac et Linux (Debian, Ubuntu, etc.), le terminal est immédiatement accessible. Vous chercherez “terminal” parmi les applications. Sur Windows, vous allez devoir émuler un terminal, sans quoi les commandes ne seront pas les mêmes (cf. ici). Il semblerait que l’émulateur le plus populaire soit Cmder, que vous pouvez télécharger ici. La version légère devrait suffire.

Quelles sont les commandes que vous pouvez tester dès à présent après l’ouverture du terminal ?

  1. Vous pouvez créer un dossier avec mkdir (make directory), que vous ferez suivre du nom du dossier à créer, et validerez avec la touche entrée.
  2. Sachez où vous vous trouvez dans l’arborescence de vos fichiers sur votre ordinateur avec pwd (tapez pwd puis “entrée”), qui correspond à “present working directory”. C’est important, car pour lancer un programme, vous devez vous trouver dans le dossier où se trouve ce programme.
  3. Pour savoir ce que contient le dossier dans lequel vous vous trouvez, vous choisirez la commande ls (list).
  4. Vous pourrez alors vous déplacer dans des sous-dossiers avec cd (change directory) suivi du chemin à suivre, par exemple : cd sous-dossier/sous-sous-dossier, puis entrée.
  5. Si vous souhaitez remonter dans l’arborescence, vous opterez pour : cd ..
  6. Vous pouvez créer un fichier avec touch : touch fichier.txt, puis entrée, par exemple.

Le terminal vous sera utile pour lancer des programmes (par exemple, s’il est en écrit en python : python3 nomduprogramme.py), pour lancer un jupyter notebook (jupyter notebook nomdufichier.ipynb) qui s’affichera dans un navigateur ou pour interagir avec un git (un certain nombre de commandes spécifiques seront à acquérir dans ce cas, vous permettant de manipuler vos fichiers sur votre ordinateur, puis de les “pousser” vers l’espace Github ou GitLab).

2. Installer VS Code ou un autre éditeur de texte

Pour travailler sur des fichiers textes, il n’est pas recommandé de travailler sur Microsoft Word, qui associe des informations riches au texte que vous voyez (des balises que vous ne voyez pas ajoutent des couches à votre texte, qui ne disparaissent pas quand vous copiez le texte visible sur votre écran).

Vous utiliserez donc un éditeur de texte plutôt que ce logiciel de traitement de texte.

Pour nos ateliers, vous pourrez opter indifféremment pour l’un de ces trois outils :

  1. VS Code (ici)
  2. VSCodium (qui a l’avantage d’être un outil ouvert, ici)
  3. Sublime Text (ici)

Nous n’aurons pas besoin d’installer d’extension à l’éditeur de texte. Sachez que c’est possible cependant, pour vous permettre de mieux visualiser des fichiers au format csv (tableurs), des fichiers XML, des fichiers en Markdown (.md).

Cet éditeur de texte nous sera très utile, car il nous permettra de lancer des requêtes beaucoup plus subtiles qu’une simple recherche de type Ctrl+F s’appuyant sur ce qu’on appelle les expressions régulières (regex).

3. Configurer l’éditeur de texte

Nous utiliserons l’éditeur de texte pour le travail sur des textes dans différents formats (.txt, .csv, .md en particulier).

Il nous sera surtout utile pour lancer des recherches appelées expressions régulières (regex). À la différence du ctrl+F, la recherche par expression permet de retrouver des motifs plutôt que des expressions figées (des mots ou groupes de mots). On pourra, par exemple, retrouver tous les mots qui se terminent par une voyelle + la lettre r en début de ligne.

Nous vous expliquerons plus en détail comment lancer des recherches d’expressions régulières pendant le parcours.

Enfin, comme les éditeurs de textes peuvent être configurés avec des extensions, ils nous permettent d’exporter les fichiers dans différents formats, de les visualiser pour en faciliter l’édition, ou de vérifier la validité de la structure du fichier en cours d’édition.

C’est notamment le cas pour les fichiers au format XML. Dans ce cas, il est par exemple possible d’installer l’extension Scholarly XML. Pour installer l’extension dans VS Code ou VSCodium, vous cliquez sur l’icône des extensions sur le menu sur la gauche de la fenêtre, vous lancez une recherche, et vous cliquez sur ‘installer’.

Pour éditer des tableurs aux formats CSV ou TSV, nous vous recommandons l’extension Edit csv qui permet de travailler sur un tableau. Rainbow csv propose une interface intéressante.

Enfin, pour travailler sur des fichier Markdown, nous vous recommandons l’installation de Markdown Preview Enhanced pour visualiser le rendu de votre texte si vous l’imprimiez, et Markdown PDF pour l’export de vos fichiers .md dans différents formats (notamment PDF, HTML).

Si elle n’est pas déjà installée, nous vous recommandons d’installer l’extension Python.

Si vous souhaitez vérifier l’orthographe de textes en français, vous pourrez ajouter les extensions French Language Pack for Visual Studio Code ou French – Code Spell Checker.

4. Installer XML Mind Editor et/ou Oxygen

Il est possible d’éditer un fichier XML dans un éditeur de texte. Cependant, des outils ont été spécifiquement développés pour répondre aux besoins spécifiques à l’édition de fichiers en XML. Ces outils nécessitent une licence, il s’agit d’Oxygen et de XML Mind Editor.

Vous pouvez tester Oxygen en demandant une licence gratuite de 30 jours. Vous pouvez également vous renseigner sur chacun de ces éditeurs : XML Mind Editor et Oxygen XML Editor. Vous nous avez indiqué dans le formulaire de choix du parcours « Édition de textes » quel éditeur vous utiliseriez pendant l’école d’été.

Téléchargez le logiciel souhaité avant l’école d’été. Nous vous fournirons des licences temporaires pour que vous puissiez utiliser ces logiciels. Les possibilités offertes par les éditeurs spécialisés vous seront présentées pendant le parcours.

5. Installer Miniconda

Nous allons probablement nous appuyer sur des programmes rédigés en Python s’appuyant sur les Jupyter Notebooks, que l’on peut lancer depuis le terminal, mais qui peuvent aussi être lancés par le biais d’une interface graphique. Et comme nous allons lancer des programmes, il est préférable de créer un environnement qui protège votre ordinateur de toute erreur de manipulation. Aussi, nous vous invitons à installer Miniconda en fonction de la configuration de vous ordinateur.

Si vous voyez apparaître la mention “Register Miniconda as my default Python 3.9″ pendant l’installation, sélectionnez-la. Le chiffre derrière « Python », qui indique la version utilisée, est susceptible de changer. Notez-la. Sur VS Code ou VS Codium, c’est cette version que vous choisirez quand vous utiliserez l’extension Python (vous devrez alors choisir dans un menu déroulant intitulé Select Interpreter).

6. Configurer Miniconda

Vous trouverez un tutoriel plus précis que les configurations indiquées ci-dessous à cette page. Nous vous proposons résumons la procédure ci-dessous. Elle s’appuie sur le terminal.

Une fois le terminal ouvert, vous tapez : conda --version

Vous devriez recevoir une indication de la version installée. Cela signifie que l’installation s’est bien passée.

Pour créer et configurer un environnement appelé « nvenv » :

  • Toujours dans le terminal, vous tapez : conda create -n nvenv
  • Vous pouvez aussi préciser la version de Python que vous utiliserez dans ce nouvel environnement (probablement celle qui vous a été indiquée lors de l’installation de Miniconda, qui doit être assez récente), par exemple : conda create -n nvenv python=3.9
  • Pour vous situer dans cet environnement pour travailler, vous tapez : conda activate nvenv
  • Une fois dans ce nouvel environnement, vous pourrez installer les librairies Python nécessaires à l’utilisation des programmes. Vous pouvez d’ores et déjà essayer en tapant par exemple :
    • conda install ipykernel (pour pouvoir utiliser les jupyter notebooks)
    • conda install jupyter (pour terminer d’installer les jupyter notebooks)
    • conda install pandas (très utile, pour manipuler des dataframes)
    • conda install matplotlib (qui permet de créer des graphiques)
  • Nous vous fournirons dans le dossier partagé un fichier complémentaire avec la liste des librairies à installer. Pour cela, vous taperez dans le terminal, une fois dans le dossier où se trouvera le fichier intitulé distamenv.yml : conda env create -f distamenv.yml

Quand vous souhaitez sortir d’un environnement, vous tapez : conda deactivate

Vous pouvez créer plusieurs environnements, en fonction de vos besoins. Pour retrouver la liste des environnements créés, tapez : conda env list

Quand vous êtes dans un environnement précis, vous pouvez afficher la liste des librairies (ou outils) présents dans cet environnement en tapant : conda list

Voilà ! Vous êtes fin prêt pour le parcours !

N’oubliez pas de télécharger le dossier qui contient l’ensemble des fichiers sur lesquels nous travaillerons pendant l’école d’été (2024). Il sera complet le 5 juillet.

D’autres parcours sont proposés à l’école d’été 2024.

Image mise en avant : extrait du Maoshi caomu niaoshou chongyu shu 毛詩草木鳥獸蟲魚疏 par Lu Ji 陸璣 (d.i.), dans une édition en XML-TEI établie dans le cadre du projet CHI-KNOW-PO à l'USIAS (2024).

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie Bizais-Lillig (28 juin 2024). École d’été Distam 2024 : Préparez votre ordinateur pour le parcours “Édition de textes” DISTAM. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11weo


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search